Déflagrations dans l’exposition JUGER/CRÉER – École Nationale de la Magistrature, Bordeaux

du 6 novembre au 6 décembre 2019 Retour

À l’occasion de la venue de magistrats européens à l’École nationale de la magistrature dans le cadre du programme d’échange Aiakos du Réseau européen de formation judiciaire (REFJ), l’exposition « Juger/Créer. Regards sur la Cour pénale internationale » investit le site du 6 novembre au 6 décembre 2019.

L’exposition « Juger Créer » a été conçue en 2018 par le ministère de la justice, le ministère de l’Europe et de Affaires étrangères, l’École nationale de la magistrature, l’Institut des Hautes Études sur la Justice, avec la participation de Zérane Girardeau (fondatrice du projet « Déflagrations »), Franck Leibovici et Julien Seroussi (concepteurs de l’installation « muzungu »), à l’occasion des 20 ans de la création de la Cour pénale internationale (CPI) par le Statut de Rome.

De la présentation de la CPI, à l’immersion dans une affaire, en passant par la représentation graphique des enfants victimes des crimes, l’exposition invite les visiteurs à entrer progressivement au cœur de la Cour, pour en comprendre son histoire, son fonctionnement et ses enjeux. L’installation de « Juger Créer » à l’ENM a ainsi pour objectif de permettre aux futurs magistrats français et européens de mieux appréhender et de s’interroger sur cette première juridiction pénale internationale permanente à vocation universelle.

Sur ce site, DÉFLAGRATIONS investit la Tour des Minimes du Fort du Hâ. Ancienne prison, cette tour fut aussi pendant l’Occupation un centre de détention pour de nombreux résistant.e.s et opposant.e.s politiques. Dans cet espace sans équipement particulier, les tirages ont été collés sur la pierre, le papier rentrant dans toutes les aspérités de ces murs, comme collés à leur mémoire. A l’extérieur, sur une même ligne amenant jusqu’à un monument dédié aux déportés et résistants de la Gironde morts dans l’univers concentrationnaire nazi, s’affichent des citations d’enfants et des oeuvres d’artistes associés à Déflagrations. Depuis 1917 jusqu’à la Syrie, ce fil d’écrits sur la façade nous rappelle la continuité des violences de masse vécues par les enfants. Il entoure d’une profondeur historique le fragment de DEFLAGRATIONS mis en oeuvre à l’intérieur de la tour. Dans cette exposition pour Juger-Créer, sont présentés plus de soixante dessins à même de témoigner des situations qui sont couvertes par la Cour (République démocratique du Congo, Soudan, Ouganda, République centrafricaine, Birmanie-Bangladesh…) mais aussi par d’autres juridictions pénales internationales (Rwanda, Ex-Yougoslavie) ou mécanismes d’enquête internationaux (Syrie…). Parmi les contributions des artistes, des intellectuels et des écrivains du projet Déflagrations, sont ici présentées les participations de Françoise Héritier, Enki Bilal, Sonia Wieder-Atherton, Ernest Pignon Ernest, Vladimir Velickovic, Stéphane Audoin-Rouzeau, Olivier Bercault, Monique Chemillier-Gendreau, Patrick Hepner.

Merci…
Aux soutiens/partenariats/contributions qui ont accompagné les recherches du projet Déflagrations : tout particulièrement les équipes de l’UNICEF, du HCR, de SOS Villages d’Enfants, Human Rights Watch, Médecins Sans Frontières, Waging Peace, Solinfo.
À la confiance et à la mobilisation de toute l’équipe qui porte le projet JUGER/CREER au Ministère de la justice, à l’ENM, l’IHEJ, au ministère de l’Europe et des affaires étrangères.
À Fiana Gantheret de Creating Rights à La Haye.

Autour de l'exposition

Table ronde le 19 octobre, amphithéâtre de l'ENM

Cette rencontre aborde la question de la place et de la voix des victimes au sein des conflits qui sont l’objet de la justice pénale internationale, s’interroge sur le témoignage des crimes (en dessins ou en procès) et leurs preuves, leurs qualifications et leurs éventuelles réparations. Elle s’intéresse enfin au jugement des auteurs des crimes internationaux.

Animation par Joël Hubrecht, responsable du programme justice internationale à l’IHEJ
Intervenants :

  • Marie Compère, magistrate chargée de mission au département international de l’ENM
  • Marie Regnier-Pellat, magistrate détachée chargée des questions de justice pénale internationale au Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Zérane Girardeau, fondatrice du projet Déflagrations et commissaire d’exposition
  • Franck Leibovici et Julien Seroussi, concepteurs de l’installation Muzungu

Production

Production : Association ZERANE CONFLUENCE ARTISTIQUE

Commissariat : Zérane S.Girardeau

Scénographie/Montage : Anne Levacher et Michael Ghent

Graphisme : Eléonore Hérissé, Patrick Hepner

Tirages : Gilles Laurent, i-labo

Réalisations audiovisuelles : Guy Baudon, Anne-Marie Baudon, Philippe Courtin, Antoine Courtin

Sources des dessins exposés : Al Caravan, Alwane, Serge Baqué, Friendship Press et National Council of Churches of Christ in the USA, Human Rights Watch, Médecins sans frontières (MSF), Save the Children Italie, Solinfo, UNHCR de Zongo en République démocratique du Congo, UNICEF avec AVSI – World Vision – Gusco – Save the Children Danemark, UNICEF Bangladesh avec Codec, UNICEF Goma avec AVSI, UNICEF République centrafricaine, Waging Peace.

Sources des séquences audiovisuelles avec paroles d’enfants : UNICEF

Textes de contextualisations historiques : Olivier Bercault, Charlotte Cosset, Leyla Dakhli, Hélène Dumas, Olivier Favier, Pierre Osseland

partenaires